Méditation

LE SECRET DE LA DÎME
Mal 3:10 :   Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.   

Plusieurs lisent cette promesse et s’en réclament, sans prendre garde à la condition mise à ces bénédictions. Nous ne pouvons nous attendre à voir le ciel s’ouvrir pour qu’elles descendent, à moins de rendre à l’Éternel et à sa cause tout ce que nous leur devons. Il n’y aurait pas disette de fonds pour l’œuvre de Dieu, si tous ceux qui portent le nom de chrétiens payaient leurs redevances.

 Beaucoup sont pauvres parce qu’ils volent Dieu. Bien des églises ne sont pas visitées par l’Esprit parce qu’elles affament leurs pasteurs. Si nous ne donnons pas au serviteur de Dieu sa nourriture temporelle, ne nous étonnons pas de ne recevoir de son ministère que peu d’aliments pour nos âmes. Quand les missions languissent faute de secours, et que l’œuvre de Dieu est arrêtée par une caisse vide, comment pouvons-nous avoir l’espoir de prospérer spirituellement ?

La dime est sacrée, elle est plus ancienne que la loi.

« Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut. Il bénit Abram, et dit : Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre ! Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout »Genèse 14:20   

Le premier à payer la dîme fut Abraham, père de la foi,  avant la loi par révélation.car cet homme,Melchisédek, à qui Abraham donna la dîme n’était rien d’autre que Dieu. 

« En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-Haut, — qui alla au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait de la défaite des rois, qui le bénit,et à qui Abraham donna la dîme de tout, — qui est d’abord roi de justice, d’après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix, — qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement de jours ni fin de vie, — mais quiest rendu semblable au Fils de Dieu, — ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. » Hébreux 7 : 1-3

 Le vrai enfant de Dieu est celui qui a la révélation des choses sacrées.

 Quiconque ne paie pas la dime est un braqueur et un voleur de haut niveau. Les braqueurs que nous connaissons s’attaquent à des hommes, mais le chrétien qui ne paie pas la dime braque Dieu

Notre engagement doit être ceci :

 Voyons ! Qu’ai-je donné en dernier lieu ? Si j’ai été avare avec Dieu et ai lésiné avec mon Sauveur, je ne le ferai plus. Je donnerai mes dîmes au Seigneur en donnant pour son œuvre et en faisant son œuvre avec zèle. Alors j’éprouverai sa puissance pour me bénir largement.

.

Copyright © 2015 MICASE. Tous droits réservés | Design and coded by EcclesiaTech